Loi Kouchner et troubles cognitifs

 Summary

En imposant l'obtention d'un consentement explicite de la part du patient avant tout acte de soin, la loi du 4 mars 2002 relative aux droits des malades et à la qualité du système de santé (dite loi Kouchner) a profondément modifié la forme de la relation soignant-soigné et lui a donné une dimension plus contractuelle.

Vingt ans après sa promulgation, certains points de cette loi sont encore un sujet de questionnement pour les professionnels de santé et les étudiants en soin. La relation soignant-soigné conserve encore ses mystères et sa particularité.

A l'occasion de  l'anniversaire cette loi qui a révolutionné la formalisation de la relation soignant-soigné, l'espace de réflexion éthique des Hauts-de-France propose un série de webinaires avec, à chaque fois, un intervenant différent qui parle de son application dans son champ d'activité.


 Véronique Danel est neurologue au CHU de Lille et spécialiste des maladies neurodégénératives. Elle parlera de l'application pratique de la loi, quand le patient est rendu vulnérable parce qu'il est atteint de troubles cognitifs. Cette intervention de 40 minutes sera suivie d'un débat avec les spectateurs en ligne.

Revenir au sommaire de l'anniversaire

 

Tags: consentement aux soins ethique

 Infos

 Downloads

 Embed/Share

Social Networks

 Options
Check the box to autoplay the video.
Check the box to loop the video.
Check the box to indicate the beginning of playing desired.
 Embed in a web page
 Share the link
qrcode